Empathie et art

7 Jan

J’écoutais il y a quelque temps une émission de Jean-Claude Ameisen, Sur les épaules de Darwin, qui racontait une expérience menée sur des étudiants en médecine. Ceux-ci étaient invités, pendant un certain temps, à suivre des cours d’art, en peignant/dessinant et en faisant des visites dans des musées. L’expérience avait pour but d’établir un lien entre art et empathie. En somme, est-ce que l’art nous rend plus sensible aux autres ? Le résultat dépassa l’espérance des chercheurs, car non seulement les étudiants devenaient plus impliqués avec leurs patients, plus à l’écoute, plus empathiques, mais leurs diagnostiques en devenaient eux aussi meilleurs, comme si leur plus grande compréhension de l’autre, leur donnait aussi une plus grande capacité à en déterminer les souffrances.

Alors peut-être est-ce là l’une des clés du design, soumis aux rationalités, à la technique, mais toujours sensible, cherchant dès ses débuts à remettre de l’humain dans l’inhumain de l’industrie…

C.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s