Bionique et biomimétique

17 Mai

Dans une note précédente je revenais sur le concept de biomorphisme. Continuons sur les définitions pour regarder du côté de la bionique et de la biomimétique.

La bionique se préoccupe surtout de l’imitation des processus, des mécanismes du vivant. Le terme bionique est emprunté de l’anglais bionics, contraction de biology et electronics, inventé en 1960 par le major de l’Air Force Jack Steele pour désigner le thème du premier symposium qui réunit des biologistes, des physiciens, des mathématiciens et des spécialistes en électricité. Celui-ci avait pour but d’étudier l’apport de l’analyse de systèmes biologiques au fonctionnement de systèmes artificiels calqués sur eux. Cette amélioration recherchée passa d’abord par une imitation du comportement ou d’un mécanisme d’un organisme vivant, puis par l’intégration du vivant au sein de l’artificiel et réciproquement. Ses domaines d’applications privilégiés sont ceux de la robotique et de l’intelligence artificielle, cependant aujourd’hui le terme à tendance à s’étendre à toutes formes de technologies prenant pour inspiration le vivant.
Lors du Bionics Symposium de 1963, le biophysicien et inventeur américain Otto Herbert Schmitt développera plutôt le terme biomimetics, qu’il décrit comme «  l’examen des phénomènes biologiques dans l’espoir de susciter des idées et de l’inspiration pour développer des systèmes physiques ou biophysiques à l’image de la vie  ». En France on traduit souvent biomimetics par le biomimétisme, mais il me semblerait plus judicieux d’employer «  la biomimétique  ». À l’instar de ceramics ou electronics, traduits comme la céramique, l’électronique, biomimetics fait référence à une science appliquée.
Dans les faits, le concept de Schmitt apparaît comme un synonyme de la bionique, il ne fait que mettre en exergue cette notion d’imitation. L’objectif reste de créer des produits et processus plus performants, dans des secteurs comme la robotique, l’aéronautique ou l’intelligence artificielle.
La conception des microdrones est un bon exemple de bionique, ou de biomimétique. Travaillant de concert, biologistes et ingénieurs basent tout leur travail sur l’observation du vol des insectes, avant d’essayer de l’adapter aux engins. En 2005 notamment, la société spécialisée en recherche exploratrice SilMach a travaillé sur le projet d’un drone pesant vingt milligrammes et d’une envergure de six centimètres, fonctionnant sur le modèle de la libellule.

Ainsi, la bionique est sûrement ce qui se rapproche le plus du biomimétisme de par cette capacité à observer et s’inspirer du vivant pour concevoir des applications innovantes. Mais si, dans les deux domaines, il y a une volonté d’efficacité et de performance, celle du biomimétisme s’inscrit automatiquement dans une logique de cycle produit et de vision écosystémique, orienté vers un principe de durabilité. Ce n’est pas nécessairement le cas de la bionique, dont la priorité est de répondre scientifiquement et techniquement à un problème donné. Quant à la question de l’éthique, inhérente au biomimétisme, elle n’est pas présente intrinsèquement dans la bionique, dont ce n’est pas l’objet. Cela ne signifie évidemment pas que les bioniciens n’ont aucune éthique, seulement, celle-ci est individuelle, de la propre initiative de tel ou tel scientifique. Le biomiméticien, lui adhère, non seulement à une méthodologie scientifique et technique, mais également à un certain positionnement intellectuel en faveur de la sauvegarde de l’environnement et de la biodiversité. Démarche qui oriente ses choix en amont de tout projet.

Cependant les mots, bien qu’on arrive quelque fois à leur attribuer une origine et une définition initiale, restent ce qu’on en fait. Il est tout à fait possible que certains ne se retrouvent pas dans mon analyse, et je crois qu’au fond ce n’est pas grave, tant que cela ne devient pas un frein pour avancer et travailler collaborativement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s